Touareg en geste et mouvement

Touareg en geste et mouvement

Les Touaregs et les chameaux

Dans quel contexte avez-vous réalisé cette série ? Il s’agissait d’un voyage ?
J’ai fait cette série à l’occasion d’un voyage et puis aussi par amour pour les chameaux. Je suis allée au nord du Mali pendant un festival et j’ai été très impressionnée par les chameaux. J’en voyais pour la première fois et j’ai voulu les photographier, ainsi que le contexte touareg autour d’eux. J’ai proposé cette série pour la Biennale de Bamako de 2005 dont le thème était « Un autre monde ».

Comment les Touaregs ont-ils reçu votre travail de photographe ?
Ils étaient tout à fait d’accord. Avec le festival, ils sont habitués à voir des photographes, des caméramans. Ils étaient même très à l’aise pour être photographiés.

Est-ce que la lumière du désert vous a particulièrement inspirée ?
Oui, beaucoup. La lumière du désert est magnifique. Il faisait très froid, mais l’intensité lumineuse était vraiment belle. Le sable blanc amplifiait la lumière qui venait se refléter sur les Touaregs et les chameaux. Là, j’ai choisi le noir et blanc.

Interview réalisée à Bamako, Torokorobougou, Point Sud 11. 02. 2011
Par Bärbel Küster, Marlène Chedraoui, Judith Rottenburg, Janine Schöne, Tanja Schüz

  • Femmes d'Accra
  • Les parapluie
  • camaleon
  • Maliens de Paris
  • Sutigi (à nous la...
  • l'homme en animal
  • Touareg en geste et...
  • L'homme en Objet